accueil diaporama, Actualités, Aménagement du territoire, Urbanisme

La révision désastreuse du PLUi de Saumur Loire Développement

Confluence de la Vienne et de la Loire

Le projet de plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi) de Saumur Loire Développement a été présenté en enquête publique à la fin de l’année 2019. Résultat : un désastre !… Même les services de l’Etat sont défavorables !

Notre déposition à l’enquête publique porte sur les points les plus importants :

• Non compatibilité avec le Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT) du Saumurois, et avec le Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) de Loire Bretagne, concernant l’inventaire et la protection des zones humides, la limitation de la consommation des espaces naturels et agricoles, la préservation de la biodiversité etc.

• De nombreuses contradictions internes entre les objectifs affichés et la réalité des prescriptions. Exemple : un objectif de préservation des espaces agricoles et naturels. Mais le PLUi permet des constructions un peu partout dans ces espaces, y compris en zone inondable !

• Beaucoup de stations d’épurations sont saturées ou en surcharge hydraulique. Aujourd’hui, cela a pour conséquence une pollution chronique des cours d’eau par tous les effluents que ne peuvent pas traiter ces stations d’épuration et qui sont rejetés tels quels dans le milieu naturel. Mais le PLUi prévoit de nouvelles zones d’urbanisation raccordées à ces stations d’épuration, sans délai et sans prévoir au préalable l’extension, l’augmentation de capacité ou la reconstruction des stations d’épuration concernées, ni la mise en place de réseaux séparatifs pour diminuer les surcharges hydrauliques. Et pas d’annexe sanitaire concernant l’épuration des eaux usées pour se faire une idée de la manière dont tous ces disfonctionnements seront résorbés.

• Le zonage et le règlement ne respectent pas les servitudes d’utilité publique de protection des captages d’eau potable destinée à l’alimentation humaine.

• Les servitudes de prévention des risques d’inondation ne sont pas respectées.

• Les zones naturelles protégées, qui existaient dans le précédent PLU, au cœur du patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO, ont été supprimées.

• La richesse des milieux naturels n’a pas été évaluée. Le projet ne donne aucune évaluation des impacts sur la zone Natura 2000 de la Loire, qui sont pourtant nombreux. Des destructions de Zones Naturelles d’Intérêt Faunistique et Floristique (ZNIEFF) sont organisées. La zone Natura 2000 de Méron n’est pas respectée, malgré les engagements antérieurs des municipalités concernées.

• Aucune des orientations du SCoT et des objectifs affichés dans le PADD du PLUi n’est traduite pour préserver la biodiversité et mettre en œuvre une trame verte et bleue fonctionnelle.

Bien sûr, la Sauvegarde de l’Anjou a émis un avis défavorable !… et va suivre ce projet avec attention.

Aucun commentaire accepté

Les commentaires sont déactivés. Vous ne serez pas en mesure de poster un commentaire dans cet article.