50 ans, Actualités, Animations locales

Retour sur la 7ème animation, à Villevêque -19/09

Animation proposée par l’association de protection du site et de l’environnement de la basse vallée du Loir le samedi 19 septembre 2015.

DSC06224

Crédit photo : Jean-Claude HIPPOLYTE

Près de trente personnes se sont retrouvées, en fin d’après midi, sur les bords du Loir, dans la ville des évêques. Elles ont accompagné leur guide, Raymond Delavigne, pour une découverte du patrimoine et de l’histoire de Villevêque. Devant le moulin de l’Engrenage, la visite débuta par l’évocation de la construction et de la vie de la cité. Implantée au passage le plus étroit de la vallée du Loir, elle connut une grande activité grâce à son port d’où partaient vers Angers, les produits locaux, et en particulier ceux tirés des vignes de la commune. Avec ses deux gares de chemin de fer, elle fût aussi une ville de villégiature, où les angevins, mais aussi les parisiens venaient y séjourner pour le calme et les plaisirs de la pêche. Plus récemment, pendant la dernière guerre, la basse vallée du Loir a été le théatre d’actions héroïques qui mériteraient d’être mieux honorées.

La visite se poursuivit autour de l’église Saint Pierre construite, puis agrandie avec des matériaux souvent récupérés, comme quelques pierres tombales. La découverte de la commune aurait été incomplète, si nous n’avions pas fait un tour au cercle. La société des lilas nous a ouvert ses portes pour une explication des règles du jeu de boules de fort. Nous avons eu aussi droit à l’ouverture du tabernacle, et le privilège de voir Fanny. Un patrimoine départemental riche de 371 sociétés, avec pour épicentre la commune de Brion.

Après une pause pique nique bien conviviale, Paul Blu a présenté les objectifs de l’ Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturnes. Il a dressé tous les avantages d’une réduction de l’éclairage public qui bénéficierait à la faune, mais aussi à la santé de la population et pas uniquement aux finances des collectivités. La soirée se termina par un tour au bord du Loir, la tête dans les étoiles, à observer la grande et la petite ourse, à quelques millions d’années lumière, dans l’attente de la prochaine éclipse de lune, le 28 septembre pour les plus courageux, à 4 h du matin.

Aucun commentaire accepté

Les commentaires sont déactivés. Vous ne serez pas en mesure de poster un commentaire dans cet article.